play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • play_arrow

    Radio 2 L’Hers Nr.1 For New Music And All The Hits!

  • cover play_arrow

    CPMC #8 : Berimbau de Baden Powell et Vinicius de Moraes claret sebastien

  • cover play_arrow

    Castanet-Tolosan: Lancement de la nouvelle saison culturelle 2023 R2LH

  • cover play_arrow

    Castanet-Tolosan: Lancement de la nouvelle saison culturelle 2023 R2LH

play_arrow

Copier Mais Pas Coller

CMPC #4 : Cyndi Lauper VS Chromatics

micClaret Sébastientoday25 avril 2022 3

Background
share close
  • cover play_arrow

    CMPC #4 : Cyndi Lauper VS Chromatics Claret Sébastien


Chapitrage de la chronique musicale
  • fast_forward 00:00:00 – présentation de la chanson – Intro
  • fast_forward 00:01:07 – Girls just want to have a fun – Première version de la chanson
  • fast_forward 00:01:55 – Girls just want to have a fun – Présentation de version de Cyndi Lauper
  • fast_forward 00:04:10 – Girls just want to have a fun – La version définitive de Cyndi Lauper
  • fast_forward 00:08:00 – – presentation de la reprise Chromatics
  • fast_forward 00:08:54 – Girls just want to have a fun par Chromatics – La version de Chromatics
  • fast_forward 00:12:34 – la séparation de Chomatics – Conclusion
  • fast_forward 00:13:08 – Shadow – Dernier morceaux

En 1984 Cyndi Lauper chante « Girls just want to have a fun ». Une chanson qu’elle avait pourtant dans un premier refusée. On vous raconte l’histoire de ce tube et on vous fait découvrir la reprise de cette chanson par Chromatics

Une chanson sexiste

Cynthia Lauper, dite Cyndi Lauper, est une chanteuse, compositrice, actrice et activiste américaine née le 22 juin 1953 à Brooklyn. Très engagée pour la défense des droits des LGBT aux États-Unis Cyndi Lauper a connu un immense succès en 1983 avec sa chanson « Girls just want to have a fun« . Or cette chanson Cyndy Lauper a bien failli ne jamais la chanter.

Girls just want to have a fun a été écrite par Robert Hazard. Ce chanteur et compositeur a comme producteur Rick Chertoff  le même que celui de Cyndi Lauper. Et lorsqu’un soir, à l’occasion d’un concert de Robert Hazard,  Rick Chertoff entend le chanteur interprété Girls just want to have a fun il se dit que cette chanson serait parfaite pour Cyndi lauper qui est en train de préparer son premier album en solo.

Rick Chertoff décide alors d’emmener Cyndi Lauper à un concert de Robert Hazard afin qu’elle découvre par elle-même la chanson en question. Sauf que la version de Robert Hazard a été façonnée pour être un point de vue masculin sur le désir féminin. Et quand Cyndi Lauper découvre le morceau; elle est horrifiée . Pour elle c’est une chanson sexiste et misogyne, hors de question de l’interpréter.

Cyndi Lauper fait entendre sa petite musique féministe

Chertoff essaie quand même de la convaincre; persuadé que c’est exactement ce qu’il faut à la jeune chanteuse. Lassée par l’insistance de son producteur, Cyndi Lauper finit par céder et accepte de reprendre la chanson mais à une condition: qu’elle puisse en modifier certaines paroles afin de la rendre moins misogyne et plus féministe. Chertoff accepte, Cyndi Lauper refait le morceau à sa sauce.

En studio Cyndi Lauper va imposer également son style et ses choix. La chanteuse expliquera plus tard que la musique de Girls Just Want to Have Fun représente plusieurs moments de sa vie. Ainsi, le son produit par l’orgue au début de la chanson rappelle une publicité qu’elle entendait quand elle était enfant. 

La chanteuse sera toute aussi intransigeante pour le clip de la chanson. Là encore elle impose que le rôle de sa mère soit interprété par sa propre mère et que le clip soit tourné dans l’appartement et les rues de Brooklyn où elle a grandi. C’est elle qui exige que le rôle de son père soit interprété par l’ex-catcheur Lou Albano, italo-américain comme la famille Lauper. Pour la chanteuse le clip doit être joyeux et montrer que les filles ont le droit de faire ce que bon leur semble à l’instar des garçons.

Dans le clip la chanteuse regarde un extrait d’une adaptation cinématographique de 1923 de Notre-Dame de Paris dans lequel Quasimodo transporte Esmeralda à l’intérieur de la cathédrale, faisant écho aux paroles de la chanson »some boys take a beautiful girl and hide them away from the rest of the world » (« Certains garçons prennent une jolie fille et la cachent du reste du monde »).

Alors qu’elle avait failli ne pas prendre cette chanson sur son album , Cyndi Lauper finit par l’imposer comme single alors que sa maison de disque avait choisi la balade Time after Time. En quelques mois seulement « Girls Just Want to Have Fun » devient un véritable phénomène de société

 

 

« Girls Just Want to Have Fun« , 30 ans plus tard.

Cette chanson est un véritable marqueur des années 80. En 2015 le groupe de musique électro originaire de Portland Chromatics sort un maxi single digital : une reprise du tube de Cyndi Lauper déclinée en sept versions différentes. Orchestrée à l’origine pour le spot publicitaire de la marque d’habits Mango cette reprise – à l’instar de toutes les autres reprises réalisées par Chromatics – est une façon pour Johnny Jewel, le musicien démiurge de Chromatics ami et admirateur du réalisateur david Lynch, de prouver une fois encore qu’il est capable de réinterpréter un titre des années 80 aux allures très pop rock new wave pour en faire une balade électro romantique à grand coups de synthés vintages, de rythmes sous chlorophorme et de vocaux susurrés. 

 

Retrouvez notre podcast sur la plateforme Mixclound


Copier Mais Pas Coller

Rate it

Adresse:

5 rue Georges Brassens

31320 Castanet-Tolosan

0%